Le racisme, outil d'exploitation et d'exclusion sociale

conference-debat-RGO-21fev-photo
La CSC Bruxelles et le Comité des travailleurs-euses migrants-tes avec et sans papiers, avec le soutien du Comité Bruxelles, ont le plaisir de vous inviter à une conférence-débat organisé le 21 février 2017: « Travailleurs et travailleuses avec ou sans papiers : luttons contre le racisme, outil d’exploitation et d’exclusion sociale »
Dans le cadre de la campagne «Racism, Game Over», à partir des résultats de notre enquête sur le racisme au travail, notre conférence-débat veut nous donner des outils pour mieux saisir la réalité du contexte actuel (mesures anti-terroristes, crise politique de l’accueil, pénurie d’emploi, …).
Une 1ère table ronde démontrera la contribution des migrants-tes, y compris sans papiers, à la richesse nationale et la place des femmes dans ces migrations.
Un 2ème panel fera débattre en miroir des femmes comme actrices des migrations et de l’antiracisme pour mieux entrevoir l’impact des discriminations croisées au départ de marqueurs ethniques et de leur situation précaire.

Programme:

  • 17h30 : accueil 
  • 18h : mot de bienvenue et présentation de la soirée par Philippe Vansnick, Secrétaire Fédéral adjoint CSC BHV
  • 18h05 : présentation de la campagne contre le racisme et l’enquête « Racism, Game Over » par Eva Maria Jimenez Lamas (CSC)
  • 18h10 : 1er panel modéré par Serge Bagamboula (CSP) : les migrants-immigrés-demandeurs d’asile-TSP contribuent à la richesse de la Belgique, la place des femmes et le poids de l’opinion publique
        - Professeur Chris Kesteloot (KUL) sur les Territoires et migrations comme facteurs géographiques du racisme (en NL)
        - Professeur Abdeslam MARFOUK sur les femmes actrices des migrations, sur la plus-value de l’immigration, leur apport à la richesse nationale, au PIB,… (en FR)
  • 19h00 : débat animé par Eva Maria Jimenez Lamas et séance de questions-réponses
  • 19h25 : break
  • 19h30 : 2ème panel modéré par Nadine Rayssa (CSP): le racisme institutionnel, la répression et le poids des préjugés pour les travailleurs-euses les plus précarisés, dont les femmes
        - « Femmes de là-bas » : Leïla Benazzouz, présentant le cas des femmes de Ouarzazate victimes de micro-crédits
       -  Laurence Malalu, représentante du Comité des femmes sans papiers et membre du Comité des travailleurs-euses migrants-tes avec et sans papiers de la CSC sur les conditions de vie         et de travail des « Femmes d’ICI »
        - Vincent Lurquin, avocat : le racisme institutionnel et son corollaire, la répression et la criminalisation des SP au niveau individuel et collectif
        - Vincent Cornil (MRAX) sur l’impact de la discrimination institutionnelle dans l’engagement et les actions
  • 20h : débat animé par Pietro TOSI (MOC) et séance de questions-réponses
  • 20h30 : conclusions par Luan Abedinaj, Responsable National Migrants CSC
  • 20h35 : Drink et buffet préparé par l’association de solidarité avec Ouarzazate et ses environs
L’inscription est obligatoire pour prévoir le buffet-traiteur et éviter le gaspillage. Inscriptions auprès de Eva Maria Jimenez Lamas (u05ejl@acv-csc.be) et ce pour le vendredi 17 février.

Télécharger le programme