Déclaration intersyndicale contre le racisme à la STIB

A la veille de la Journée internationale de lutte contre les discriminations raciales, les délégués syndicaux de la STIB s’engagent dans un acte à haute portée symbolique. Les délégués syndicaux et les 3 organisations syndicales CSC, FGTB et CGSLB signent la « Déclaration intersyndicale contre le racisme au travail» pour travailler ensemble et faire de la STIB une entreprise sans racisme.
« Cette Déclaration, c’est un outil de travail, pas une médaille. C’est un engagement à travailler sur la question, une manière de souligner que nous sommes une entreprise où on parle du racisme quand le problème se pose. Que la question est prise au sérieux, syndicalement. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a jamais de problèmes » explique un délégué syndical.
A travers la signature de cette déclaration intersyndicale et pour garantir l’égalité de traitement dans leur entreprise, les trois délégations syndicales de la STIB s’engagent à ne jamais banaliser le racisme et les discriminations, à agir concrètement pour le prévenir et le combattre. Ils s’engagent également à mettre en place un plan d’action pour que leur lieu de travail soit et demeure une entreprise exempte de racisme et de discriminations. Chaque travailleur-euse doit avoir les mêmes chances, les mêmes possibilités, les mêmes droits, quelque soient son origine, son genre, sa nationalité, sa culture ou sa couleur de peau. 
Il faut considérer nos différences comme une source de richesse pour créer une plus grande solidarité entre les travailleurs-euses.
Un exemple pour les autres entreprises
Les délégués syndicaux de la STIB sont les premiers à signer cette déclaration intersyndicale, qui a été mise en place dans le cadre de la campagne « Racism, Game Over », campagne intersyndicale soutenue par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. Au moyen de différents outils, les délégués sont encouragés à parler le racisme au travail à des moments informels, durant les formations syndicales et au sein des organes formels de concertation, tels que le Conseil d'entreprise ou le Comité pour la prévention et la protection au travail.
Un comité interne « Entreprise sans racisme » à la STIB
Les trois délégations syndicales de la STIB ont mis sur pied un comité « Entreprise sans racisme ». L’objectif est de travailler dans les prochains mois avec l’ensemble des travailleurs-euses et, si possible en collaboration avec la direction et/ou les responsables RH. La STIB, une entreprise sans racisme? Les premières fondations ont en tout cas déjà été posées! 
La première action du Comité sera menée ce 21 mars ; il s’agira de distribuer la déclaration signée en front commun aux travailleurs dès 7h30 à l’Atrium de la STIB et ensuite à la gare de l’ouest.
En tant que premier employeur de Bruxelles, la STIB est un acteur important à Bruxelles. À partir de cet exemple concret, la campagne « Racism, Game Over » veut à terme faire signer dans chaque entreprise bruxelloise une déclaration intersyndicale contre le racisme au travail.
« Eriger Bruxelles en Région sans racisme ? Avec le soutien des employés et des travailleurs, nous pouvons faire la différence. Nous unissons nos forces au-delà des frontières syndicales, afin d'ériger Bruxelles en capitale, où il est agréable de vivre et de travailler, où chacun trouve sa place. Une ville où les droits fondamentaux, individuels et collectifs de chaque personne sont respectés » affirment les trois syndicats, la CSC, la CGSLB et la FGTB.
Pour plus d'infos sur la page Facebook de Racism Game Over
Vous pouvez prendre contact avec Eva Maria Jimenez Lamas, responsable du projet Racism Game Over à la CSC Bruxelles